Comment choisir les meilleurs ingrédients pour préparer ses snacks énergétiques ?

Faciles à transporter et beaucoup plus intéressants d’un point de vue nutritionnel, les snacks ne doivent contenir aucun sucre ajoutés pour garder la mention “healthy”🌿. A cette condition seulement, ils ne provoquent pas de pics d’insuline et apportent de l’énergie contrairement aux barres achetées dans le commerce qui contiennent souvent des huiles hydrogénées, de l’isolat de protéine de soja, des édulcorants et surtout un taux de sucre élevé !


Pour la confection, privilégiez :


1. L’huile de coco vierge non désodorisée obtenue par pression à froid 🥥 : composée d’acides gras saturés, elle possède cependant la particularité rare de renfermer une concentration élevée de triglycérides à chaîne moyenne (TCM) -> des acides gras porteurs d’une énergie immédiatement disponible et non stockée. Par ailleurs, pour ceux qui choisiront de cuire leur préparation, l’huile de coco vierge supporte aisément les hautes températures sans générer de molécules anormales de cuisson, ce qui n’est pas le cas de l’huile de coco désodorisée ! L’huile de souchet est une option également très intéressante pour la cuisson, moins connue et donc plus difficile à trouver.


2. Les oléagineux et graines que l’on stockera à l’abri de la lumière dans des bocaux en verre de préférence 🌰 : l’idéal est de les faire tremper toute la nuit pour ôter l’acide phythique (inhibiteur d’enzymes, anti-nutriment protecteur de la graine qui ne permet pas la bonne digestion/assimilation) et de les passer ultérieurement au dehydrateur pour les sécher.

-> Côté graine : mention spéciale pour les graines de chanvre et leurs bons acides gras !


3. Des abricots secs de préférence plutôt que des dattes qui, même si naturelles, possède un index glycémique très élevé selon leur degré de maturation. L’abricot sec ménagera votre glycémie tout en apportant la touche sucrée 🍑 !

4. Des purées d’oléagineux de qualité crue que l’on trouve assez facilement dans les commerces biologiques de proximité en privilégiant l’amande qui n’est pas acidifiante contrairement aux autres noix.


5. Et plus si affinité : de nombreux ingrédients pourront être ajoutés -> sarrasin ou quinoa germés et déshydratés de préférence, flocons d’avoine germés (certaines marques en proposent), poudre de coco, gruaux de cacao crus pour remplacer les traditionnelles pépites de chocolat qui ne font qu’ajouter encore et toujours du sucre ; des écorces d’agrumes, et pourquoi pas les “super-aliments” comme les baies de goji – avec modération pour l’impact environnemental et le risque de contamination aux métaux lourds, car elles viennent généralement de loin.


-> On évitera les graines de lin non moulues qui peuvent être irritantes pour l’intestin et les graines de chia sèches qui absorberont les liquides de votre organisme si elles ne sont pas réhydratées au préalable (elles gonflent jusqu’à 7 à 10 fois leur volume !).


Avec ou sans cuisson, qu’on se le dise, les snacks, barres, balls énergétiques sont décadents et, sans conteste, préférables aux goûters farineux et bien trop sucrés ! Et quand elles sont "raw", c’est-à-dire sans cuisson, c’est encore mieux.


Une astuce ?


Placez vos snacks quelques heures au réfrigérateur pour les raffermir : ils seront à la fois tendres et moelleux.



Article écrit pour @weloveraw