Comment conserver le c√©leri branche ūüĆŅ

Voici quelques conseils et astuces pour choisir et conserver cette plante potagère herbacée incontournable qui a tendance à très vite ramollir. Afin de préserver ses supers pouvoirs nutritifs le plus longtemps possible et ne pas perdre un iota de ses bienfaits, munissez-vous d’un torchon propre que vous humidifierez en le passant rapidement sous l’eau froide (essorez-le bien, il doit juste être humide et non mouillé). Enroulez les branches de céleri, sans les feuilles, dans le torchon et placez-le au réfrigérateur : ainsi vous le conserverez bien ferme plusieurs jours, voire une semaine !


Pour choisir votre céleri branche, 3 conditions :


1. Le pied p√®se son poids : il est plut√īt lourd.

2. Les longues tiges semblent charnues et croquantes.

3. Le feuillage est dynamique, aucun signe de flétrissement.


Si vous êtes à la campagne ou que vous pouvez vous le procurer chez un petit producteur sur le marché bio, vous aurez toutes les chances de le trouver ainsi. Dans le cas contraire, il faudra sans doute se contenter d’un céleri en branches ayant déjà petite mine : dans ce cas-là, consommez-le rapidement !


Quelques astuces ?


Pour ceux qui n‚Äôappr√©cient pas ses fils qui, selon la fra√ģcheur, peuvent s‚Äôav√©rer d√©sagr√©ables en bouche : √† l‚Äôaide d‚Äôun √©conome √† tomate, pelez d√©licatement chaque branche. Il vous reste √† les tailler selon vos recettes et besoins ūüĆĪ


Et parce que tout se cuisine et rien ne se jette, passez ses feuilles dans vos jus, dans vos sauces salades √©minc√©es ou sauces chaudes, dans vos soupes, sur vos plats‚Ķ ou cisel√©es dans un taboul√©, miam ! Attention toutefois, elles peuvent pr√©senter une certaine amertume (√Ępret√©‚Ķ) : gardez la main l√©g√®re avec les feuilles au d√©but, surtout en jus.


Voil√† pour le c√©leri, si √ßa vous branche ūüėČ ‚Ķ


Article écrit pour @Weloveraw

Crédit photo