Légumes & fruits de Juillet 🍉


Le mois de juillet arrive et avec lui son lot de fruits et légumes aussi colorés qu'attrayants...


Voici quelques idées et astuces !


Les figues fraiches sont délicieuses coupées en lamelles épaisses et arrosées d'un filet d'huile d'olive, de fleur de sel et poivre de Java (ou 5 baies).


La salade peut se faire en gaspacho, pesto, ou compléter un jus pour celles et ceux qui possèdent un extracteur. La base du pesto : jus de citron, ail, sel, herbes fraiches ou feuillages divers.

-> On peut ajouter des noisettes et/ou des graines de tournesol qui auront trempé une nuit dans un bol d'eau claire ! Les graines de tournesol natures germées sont idéales :) Le tout bien mixé ! Le pesto est toujours meilleur le lendemain.


L'aubergine lactofermentée en caviar cru est un régal 😍 Je recommande le site "ni cru ni cuit" aux personnes intéressées par la lactofermentation : https://nicrunicuit.com/faire/cuisiner/caviar-daubergine-sans-cuisson-mais-fermente/

A l'inverse, le concombre se déguste également cuit : à la vapeur, poêlé ou en gratin ! Bien assaisonné et après avoir ôté le cœur pour éviter qu'il ne rende trop d'eau. Idéal pour surprendre vos invités.


Petit rappel ->

Le melon & la pastèque se mangeront toujours seuls, jamais mêlés à d'autres aliments ou fruits auquel cas ils seraient indigestes (surtout pas à la fin d'un repas). Vous pouvez cependant ajouter quelques herbes fraîches comme de la menthe ou du basilic.


Autre fruit très présent en été : la tomate ! Et oui, en botanique, c'est un fruit. Anti-oxydante, mais plutôt acidifiante (beaucoup moins crue que cuite cependant !) et pro-inflammatoire, mieux vaut ne pas trop en abuser si vous êtes sujet aux inflammations. Il y aurait beaucoup de choses à raconter sur cette belle ronde...

Pour étudier toutes les combinaisons alimentaires et adapter votre alimentation à votre terrain et besoins, contactez-moi pour un bilan.



Quelques astuces anti-gaspillage :

1. les cosses des petits-pois peuvent s'ajouter dans une soupe verte cuite après avoir ôté les extrémités. Il vous faudra passer votre préparation à la passoire fine afin d'enlever les fils qui ne sont pas agréables en bouche.

2. la peau de pastèque peut être consommée en jus (elle possède de nombreuses vertus qui seront détaillées dans ma prochaine newsletter 😉 ) ou permettre la fabrication de pickles.

3. pensez à garder précieusement vos noyaux de cerises pour œuvrer à la confection d'une bouillotte ! Et si vous possédez un deshydrateur (ou au soleil tout simplement), les queues de cerise pourront être utilisées en tisane pour l'effet drainant, détoxifiant, antioxydant et anti-inflammatoire.


Côté recette, si vous possédez une mandoline, c'est le moment de confectionner de délicieux ravioles de chou-rave ou betterave en suivant ce lien.


Régalons-nous de toutes ces merveilles de la nature et boudons toutes les cochonneries industrielles qui, en plus de nous rendre malades, enrichissent l'industrie agro-alimentaire 🙏


Merci Become a Dinosaur pour l'illustration !