Savez-vous que l’huile d’olive vierge extra ne reste stable que jusqu’à 180°C ?

Avec la cuisson, l’huile d’olive perd ses vitamines et antioxydants. Retenez que toute huile qui fume devient toxique, car cela entraîne la formation de composés cancérogènes. Gardez l’huile d’olive vierge extra pour vos assaisonnements ou pour des cuissons « basse température » et, si vous devez cuire à feu plus fort, préférez l’huile de coco ou l’huile de souchet beaucoup plus résistantes à la chaleur. Évitez de monter votre four au-delà de 170°C y compris pour vos gâteaux qui cuiront juste un peu plus longtemps.

Le secret ?


Ne jamais dépasser le « point de fumée » qui est différent d’une huile à l’autre : il s‘agit de la température critique à partir de laquelle les graisses commencent à se décomposer ; c’est à ce moment-là que l’huile se dénature.


Évidemment, en matière alimentaire, vous trouverez tout et son contraire. Il faut savoir que les huiles raffinées, y compris l’huile d’olive, supportent beaucoup mieux la cuisson que les huiles vierge extra biologiques, c’est pourquoi certaines études contrediront ces arguments, mais ce sont de véritables cocktails chimiques... Ainsi, le point de fumée est un bon indicateur : si votre huile d’olive ne fume pas c’est qu’elle reste stable. Préférez les appareils de cuisson « basse température » qui ne supportent pas le feu trop fort et vous obligent à cuire tout doux 😉

Pour finir, les meilleures huiles pour l’organisme restent celles présentes naturellement dans les olives, graines et oléagineux natures que l’on croque sous la dent🌰


Article écrit pour @weloveraw