L'automne et son parfum de chñtaigne 🌰

Fruit du chĂątaignier, la chĂątaigne – aussi fine que savoureuse – se distingue du marron d’Inde (qui pousse sur le marronnier), par sa coque Ă©pineuse ressemblant Ă  un oursin vĂ©gĂ©tal piquant. Cette derniĂšre est reconnaissable, une fois sortie de sa coque, par sa petite houppette sur le dessus lĂ©gĂšrement poilue, alors que le marron est complĂštement lisse et rond.


Sans Gluten, alcalinisante, riche en fibre, la chĂątaigne renferme diffĂ©rents Ă©lĂ©ments nutritifs trĂšs intĂ©ressants comme des vitamines du groupe B, vitamine C, minĂ©raux, oligo-Ă©lĂ©ments, etc. Riche en amidon “rĂ©sistant”, elle favorise la prĂ©vention du diabĂšte et des maladies cardio-vasculaires, ceci bien sĂ»r uniquement dans le cadre d’un rĂ©gime global Ă©quilibrĂ©. Par ailleurs, suffisamment cuite, elle est gĂ©nĂ©ralement bien tolĂ©rĂ©e par les intestins considĂ©rĂ©s comme “fragiles” tant qu’un travail de restauration n’a pas Ă©tĂ© effectuĂ©. A noter qu’elle est trĂšs Ă©nergĂ©tique, rĂ©chauffante, et a une influence importante sur le sentiment de satiĂ©tĂ© : une petite portion suffit pour se sentir rassasiĂ© rapidement.


Comment cuire le fruit du chĂątaignier ?


La chĂątaigne n’est pas digeste crue, ainsi il est prĂ©fĂ©rable de la cuire : Ă  la poĂȘle, Ă  la vapeur, au four ou dans l’eau bouillante pour rĂ©aliser des purĂ©es, soupes, gĂąteaux, etc.


Astuces avant cuisson :


-> Plongez toutes vos chĂątaignes crues dans un saladier d’eau et retirez toutes celles qui flottent : elles sont sans doute habitĂ©es par des vers



-> Afin que les chùtaignes ne durcissent pas, il est préférable de les conserver au frais dans le bac à légumes.


Zoom sur la cuisson au four & à la vapeur, mes préférées !


-> AU FOUR : Lavez vos chĂątaignes Ă  grande eau aprĂšs avoir rĂ©alisĂ© une encoche, Ă  l’aide d’un couteau, jusqu’à la chair sans l’abĂźmer, en entaillant uniquement les deux peaux (intĂ©rieure et extĂ©rieure). Ainsi, l’eau glissera entre la peau et la chair et permettra un meilleur dĂ©corticage aprĂšs cuisson. Puis, Ă©talez les chĂątaignes sur une plaque allant au four et laissez cuire Ă  180°C (et jusqu’à 220°C) entre 15 et 45 minutes, ceci en fonction de la grosseur de vos fruits et tempĂ©rature de votre four.

Remuez rĂ©guliĂšrement pour Ă©viter qu’elles ne se dessĂšchent : un petit ramequin d’eau placĂ© dans le four Ă©vite cet Ă©cueil. Une fois cuites, sortez-les du four et enveloppez-les dans un torchon humide ou un journal, puis ĂŽtez rapidement la peau quand elles sont encore chaudes, en veillant Ă  ne pas vous brĂ»ler.


-> À LA VAPEUR : Cette cuisson permet de prĂ©server un maximum les propriĂ©tĂ©s nutritives de la chĂątaigne. Commencez par entailler les deux peaux de vos chĂątaignes sur toute la largeur du fruit, d’un bout Ă  l’autre, sans abimer la chair ni les fendre en deux. Puis, faire cuire durant 15 Ă  30 minutes – toujours en fonction de la grosseur – afin qu’elles soient bien tendres. Sortez-les du cuit-vapeur et enveloppez-les dans un torchon humide ou un journal, puis ĂŽtez toutes les Ă©corces quand elles sont encore chaudes et rĂ©galez-vous !


🍁 Conseil Naturo : Évitez de consommer cĂ©rĂ©ale et chĂątaignes sur un mĂȘme repas. Elles remplacent facilement la pomme de terre dans un plat et se marient merveilleusement bien avec les champignons.


Précautions :


La consommation de chĂątaignes prĂ©sente des risques allergiques en dessous de 3 ans, surtout pour les enfants dont l’un des parents est allergique. Riche en oxalates, elles sont dĂ©conseillĂ©es aux personnes sujettes aux calculs rĂ©naux et urinaires.


Bel automne !


Article Ă©crit pour @weloveraw


Crédit photo : Frédérique Voisin-Demery