Recette simplissime de la soupe miso đŸČ

Soupe vite-faite, soupe-repas voire soupe pour recevoir, la soupe miso qui se prononce “misso” ou “Omisoshiru” en japonais a l’avantage de se revisiter Ă  l’infini et de se prĂ©parer en 2 temps 3 lĂ©gumes vivants !


En cuisine physio (qui respectent les besoins physiologiques de l’organisme 😉), on Ă©vite de tout faire bouillir : les lĂ©gumes sont prĂ©parĂ©s avec dĂ©licatesse et grand soin. Au Japon, oĂč il est consommĂ© depuis des milliers d’annĂ©es, le miso – pĂąte fermentĂ©e Ă  base de cĂ©rĂ©ales – est considĂ©rĂ© comme un alicament (aliment mĂ©dicament 🌿) : il amĂ©liore la santĂ© et contribue Ă  restaurer notre microbiote en apportant de bonnes bactĂ©ries. Mais pour cela, deux prĂ©alables : choisissez-le toujours biologique et non pasteurisĂ©. Ainsi, le miso de riz ou soja, grĂące aux cultures de bactĂ©ries vivantes qu’il contient, prĂ©sentera une action probiotique puissante ainsi que des minĂ©raux, vitamines, et enzymes encore actives ! Le miso pasteurisĂ©, lui, ne prĂ©sente que peu d’intĂ©rĂȘt : il se contente d’ĂȘtre un simple exhausteur de goĂ»t.


Le miso a fait l’objet de nombreuses recherches mĂ©dicales. Ainsi en 2003, l’Institut National de Recherche sur le cancer du Japon rendait ses rĂ©sultats et affirmait que le miso faisait partie de ces super-aliments protecteurs de l’organisme en Ă©liminant et drainant les toxines du corps, comme le confirme la Naturopathe française Corinne Allioux Goldfarbe, membre de l’Organisation de la MĂ©decine Naturelle et de l’Éducation Sanitaire. En effet, celui-ci contribue Ă  rĂ©gĂ©nĂ©rer la flore intestinale, amĂ©liore les brĂ»lures d’estomac et les systĂšmes digestifs devenus sensibles du fait de nos habitudes alimentaires inadaptĂ©es et des nombreux toxiques prĂ©sents dans notre environnement et donc assiette (il Ă©vite notamment la putrĂ©faction causĂ©e par la digestion des protĂ©ines animales)
 Sans compter qu’il se digĂšre avec grande facilitĂ© 👍


Pour prĂ©parer notre soupe, on choisira le GenmaĂŻ miso ou “miso de riz brun” qui a un lĂ©ger goĂ»t de noisette et un bon caractĂšre. Par ailleurs, vous trouverez toutes sortes de misos dont la couleur varie en fonction des variĂ©tĂ©s : “Shiro miso” ou miso blanc plus jeĂ»ne et fabriquĂ© avec du riz blanc avec un goĂ»t trĂšs doux, voire sucrĂ© qui peut aussi s’utiliser en pĂątisserie ; “Aka miso” ou miso rouge dont le goĂ»t et la couleur sont plus prononcĂ©s ; le “Mugi miso” ou miso d’orge, fabriquĂ© Ă  partir de soja et d’orge qui est le miso traditionnel du Japon, ou encore le “Hatcho-Miso” ou miso de soja, fabriquĂ© Ă  base de haricots de soja, un peu moins salĂ© que les autres variĂ©tĂ©s et surtout fermentĂ© de longs mois voire plusieurs annĂ©es de maniĂšre traditionnelle. Faites votre choix !


On passe Ă  table ?


Pour faire une soupe miso Ă©quilibrĂ©e, on compte gĂ©nĂ©ralement une cuillĂšre Ă  cafĂ© bombĂ©e de miso par tasse de liquide ( ou plus ! Jusqu’à ce que la soupe soit salĂ©e Ă  votre goĂ»t). Cette proportion peut servir de rĂšgle facile Ă  retenir pour cuisiner – Ă  adapter en fonction du miso sĂ©lectionnĂ© plus ou moins corsĂ©.


Et voilĂ  la recette de saison :


Soupe miso au brocoli, champignons et algue wakamé

(1 pers)


– quelques fleurettes de brocoli – Algue wakamĂ© (vendue dĂ©shydratĂ©e en boutique bio) -> c’est une algue trĂšs populaire au Japon qui aide Ă  la bonne digestion. – 1/2 cm de gingembre – Ă  adapter selon votre goĂ»t. – 1/2 gousse d’ail – 1 cĂ c pleine de miso non pasteurisĂ© – 1 cĂ s d’huile de sĂ©same – 1 bol d’eau – 1 cĂ c de sauce tamari – quelques champignons de Paris – 1 Ă©chalote – quelques brins de ciboulette fraĂźche – 1 poignĂ©e de graines de sarrasin (germĂ©es de prĂ©fĂ©rence) – 1 cĂ c de sĂ©same noir ou blond


→ PrĂ©parez une marinade avec l’huile de sĂ©same et la sauce soja dans laquelle vous ferez macĂ©rer vos champignons crus durant 30 minutes. Pendant ce temps, coupez les fleurettes de brocoli finement Ă  la mandoline ainsi que quelques rondelles du pied aprĂšs l’avoir Ă©pluchĂ©.


→ Faites frĂ©mir durant 6-8 minutes l’eau dans une casserole avec l’ail Ă©pluchĂ© et Ă©crasĂ© en ĂŽtant le germe si votre systĂšme digestif prĂ©sente un dĂ©sĂ©quilibre, le gingembre rĂąpĂ©, l’échalote Ă©mincĂ©e ainsi que l’algue wakamĂ© ciselĂ©e que vous aurez rĂ©hydratĂ©e prĂ©alablement dans de l’eau tiĂšde.


→ Une fois le feu Ă©teint, ajoutez l’équivalent d’une grosse cuillĂšre Ă  cafĂ© de miso par bol d’eau tout en dĂ©layant bien au fouet, ainsi que les fleurettes de brocoli, les champignons crus marinĂ©s et la ciboulette fraĂźche pour garder les vertus d’une soupe en partie vivante et rĂ©chauffante ! DĂ©corez avec le sĂ©same.


Astuce : gardez la marinade des champignons pour assaisonner vos crudités.


Il semblerait que 75% des Japonais commencent leur journée par une soupe miso. Et vous, ça vous tente au petit-déjeuner ?


Prenez soin de vous 🙏


Article Ă©crit pour @Weloveraw







Crédit photo